Films terminés

La sainteté Stephane

Un film de Gérard Preszow

- Majoritaire -

Synopsis
Stéphane Mandelbaum laisse une oeuvre picturale abondante et tourmentée. Depuis l'enfance, dessinant comme on respire, il ne cesse de représenter la violence. Dans sa quête frénétique d'identité, Stéphane mettait à plat tout ce qui lui passait par la tête et, à chaque fois, de manière répétitive et obsessionnelle. Juif, il utilise le Yiddish dans ses dessins pour sa volupté graphique ; il dresse les portraits de personnages aussi troublants et mythiques que Passolini, Rimbaud, Bacon ; il peint plus grand que nature les êtres de la nuit ainsi qu'une série d'autoportraits où il se déforme et se mutile. Pendant les deux dernières années de sa vie, Stéphane était le voisin du réalisateur, ils se rencontraient quasi quotidiennement. A 25 ans, Stéphane meurt assassiné.

Fiche technique
Documentaire
43 min
Couleur
16 mm
Version originale : fran´┐Żais
Version sous-titrée : anglais

Equipe
Réalisation : Gérard Preszow
Image : Jorge Leon
Son : Cosmas Antoniadis
Mixage : Gilbert Lantin
Montage : Eva Houdova

Production
Cobra Films

Coproduction
RTBF ( Carré Noir)- WIP (Liège)
BRTN ( Tekens)

Avec lĺaide
Communauté française de Belgique

Critiques
LA_SAINTETE_STEPHANE.pdf
Saintete_Stephane-2810c.jpg.pdf

Prix
Grand Prix de la région Bruxelloise du Festival Filmer à tout prix, Prix de la ville de Iasi au Festival International du film sur l'art de Lausanne,

Mention spéciale du jury présidé par Nagisa Oshima au FIPA 1994

Diffusions
RTBF, BRTN (Belgique), ARTE (France)

Festival (s)
Nuit du cinéma Joseph Plateau Awards, Festival des films du monde de Montréal, Rencontres de cinéma documentaire d'Amascultura Portugal 1995, Festival international de Bruxelles, Festival du film à Ankara - Turquie, Objectif Doc de Paris (France) 2005